Jour 13 – de Klaustur à Selfoss

Jour 13 - de Klaustur à Selfoss

Nuit difficile car la température a chuté dans la nuit et du monde est arrivé tard. Le matin, ciel gris. Nous avions prévu une excursion aux cratères de Lakagigar à environ 40km de piste au nord de Klaustur, je passe à l’accueil du camping pour avoir des nouvelles de l’état de la piste et en évaluer la faisabilité en Jimny. J’en ressors plutôt confiant : quatre gués dont deux anectotiques, une heure trente à deux heures de route, pas mal de petits trucs à voir en chemin… et puis en retournant à la voiture, vla-t’y-pas que je remarque qu’elle a un pneu à plat! Le mystère plane encore aujourd’hui sur le moment où la crevaison a eu lieu, surtout que la veille nous n’avons fait que 80 petits kilomètres, et rien que de la route 1 (notre théorie la plus plausible : un sabotage des campeurs en camping car pour nous punir d’avoir squatté l’un de leur emplacements).

Bref, changement de roue, appel à l’agence de location qui nous conseille de faire réparer le pneu, visite à la station service N1 de Klaustur qui nous indique un garage (on est dimanche…), visite ensuite au garage dans lequel on trouve, au fond de son bureau crasseux et bordélique avec des vrais calendriers de filles à poil et tout, un garagiste aux cheveux blancs et l’accent un peu rocailleux qui ressemble à Clint Eastwood. Clint est sur le départ, alors on lui laisse notre pneu et nos numéros de téléphones et on va boire un café à la station N1 à côté (note: la plupart des N1 ont du Wifi gratuit). Il est environ midi quand j’ai fini de remettre le pneu réparé par Clint (pour 6900 isk, en 1h un dimanche dans un village de 120 habitants, c’est correct) et remonté la roue de secours à l’arrière du 4×4.

Nous partons donc vers la route du Laki avec une demi journée de retard et un petit coup à la confiance. Le chemin secoue déjà pas mal, et l’excursion de 4h aller-retour ne parait vraiment plus raisonnable et nous décidons de faire l’impasse sur le Laki et la chute de Fagrifoss – on en a vu plein d’autres de toutes façons. On ira quand même voir l’imposante faille de Fjadrargljufur, 100m de haut et 2km de long dans laquelle se jette la rivière Fjadra. Ça valait le détour.

Close

28-août-2011 12:47, Canon Canon EOS DIGITAL REBEL XSi, 7.1, 17.0mm, 0.005 sec, ISO 200

Close

28-août-2011 12:49, Canon Canon EOS DIGITAL REBEL XSi, 6.3, 24.0mm, 0.006 sec, ISO 200

Close

28-août-2011 12:53, Canon Canon EOS DIGITAL REBEL XSi, 6.3, 17.0mm, 0.008 sec, ISO 200

Close

28-août-2011 12:54, Canon Canon EOS DIGITAL REBEL XSi, 5.6, 20.0mm, 0.008 sec, ISO 200

Close

28-août-2011 12:55, Canon Canon EOS DIGITAL REBEL XSi, 7.1, 17.0mm, 0.005 sec, ISO 200

Close

28-août-2011 12:59, Canon Canon EOS DIGITAL REBEL XSi, 5.6, 17.0mm, 0.008 sec, ISO 200

Close

28-août-2011 13:00, Canon Canon EOS DIGITAL REBEL XSi, 5.6, 17.0mm, 0.008 sec, ISO 200

Close

28-août-2011 13:02, Canon Canon EOS DIGITAL REBEL XSi, 7.1, 34.0mm, 0.005 sec, ISO 200

Close

28-août-2011 13:03, Canon Canon EOS DIGITAL REBEL XSi, 6.3, 29.0mm, 0.006 sec, ISO 200

Close

28-août-2011 13:04, Canon Canon EOS DIGITAL REBEL XSi, 6.3, 42.0mm, 0.005 sec, ISO 200

Close

28-août-2011 13:09, Canon Canon EOS DIGITAL REBEL XSi, 8.0, 17.0mm, 0.004 sec, ISO 200

Close

28-août-2011 13:11, Canon Canon EOS DIGITAL REBEL XSi, 7.1, 41.0mm, 0.003 sec, ISO 200

Close

28-août-2011 13:11, Canon Canon EOS DIGITAL REBEL XSi, 2.8, 50.0mm, 0.001 sec, ISO 200

Close

28-août-2011 13:11, Canon Canon EOS DIGITAL REBEL XSi, 6.3, 17.0mm, 0.003 sec, ISO 200

Close

28-août-2011 13:18, Canon Canon EOS DIGITAL REBEL XSi, 10.0, 50.0mm, 0.002 sec, ISO 200

Nous retournons sur la route 1 et roulons un peu avant de faire un break sandwiches qui sera complété par une soupe à Vik. Et oui, la boucle est bouclée, nous sommes de retour à Vik ! Cette fois nous décidons de ne pas aller manger à l’office du tourisme mais de tester l’hôtel Lundi (macareux en islandais), ce qui fut globalement décevant (ce qui explique pourquoi le Routard et le Lonely n’en faisaient pas mention).

Après Vik nous faisons un bref arrêt à la chute de Skógafoss que nous avions loupée à l’aller, assez majestueuse.

Close

28-août-2011 16:08, Canon Canon EOS DIGITAL REBEL XSi, 4.5, 40.0mm, 0.01 sec, ISO 200

Close

28-août-2011 16:12, Canon Canon EOS DIGITAL REBEL XSi, 5.6, 23.0mm, 0.008 sec, ISO 200

Close

28-août-2011 16:13, Canon Canon EOS DIGITAL REBEL XSi, 32.0, 23.0mm, 1 sec, ISO 100

Close

28-août-2011 16:13, Canon Canon EOS DIGITAL REBEL XSi, 5.6, 24.0mm, 0.008 sec, ISO 200

Nous arrivons ensuite à notre dernier hébergement du voyage, le Bed & Breakfast (en fait un hostel) de Selfoss. Hyper confort, une cuisine nickel et super bien équipée (vous avez souvent vu des douches massantes ou des plaques à induction dans un hostel vous ?), un hot tub en libre accès, bref de superbes prestations (détails et réservations ici, si ça vous intéresse). Voilà de quoi nous remettre de la nuit précédentes et de nos émotions de la journée!

Nous avons aussi eu l’occasion de tester des préparations typiquement islandaises: en poursuivant un chat (normal) nous nous sommes retrouvés dans une partie « staff only » du bâtiment dans laquelle un type (le proprio?) préparait un buffet pour l’anniversaire d’une collègue. Du coup il nous a fait goûter tour à tour du Hardfiskur (poisson séché, spécial) du lax (saumon) mariné (super bon) et le clou du spectacle : du Hakarl c’est à dire de l’aileron de requin aux relents de vieux munster (mais vraiment trop vieux). Le Routard nous explique en effet que pour enlever la toxicité de l’urée dans le sang du squale, les islandais l’enterrent et le laissent faisander plusieurs mois. Exquis.

Kilométrage : 221km

Leave a Reply