Trogir la maudite, on t’aura!

Ce matin, on s’est réveillé un peu tard, pour récupérer de la veille. On a rangé les affaires, on s’est baigné une dernière fois à Zadar, et l’on a entrepris la route pour Split par la côte, de façon à pouvoir apprécier un peu plus les paysages Croates.

Effectivement les paysages font rêver, plein de petits villages que l’on décrirait de pêcheurs, mais désormais de Apartman (en Croatie, ces panneaux indiquent que la maison a des chambres à louer). La mer s’étend jusqu’aux îles en face et parfois il y a même des canaux et des baies.

On s’est arrêté pour faire une pause et pour manger à Sibenik. On a visité le centre historique avec sa basilique connue, et ensuite on a mangé dans un petit resto. Après quelques photos et un café, on était parti pour Split.

En arrivant à Split, on s’est fait peur, « l’extérieur de la ville étant d’une mocheté stupéfiante, avec ces bâtiments en bloc » (citation du guide Blue Planet), inspirés des Legos. N’ayant pas de camping à Split, on est sortie et l’on s’est posé à Stobrec à 5 min de Split.

Le camping était simple mais propre, visiblement assez nouveau, avec la particularité d’avoir le sol en pierres (on pense que c’est une caractéristique du sol Croate), inutile de dire que c’était impossible de planter des sardines. On a donc utilisé des pierres et des cordes pour accrocher nos tentes.

On est parti en bus dans la ville juste pour manger vu qu’il était déjà 10h et le dernier bus de retour était à 24h. En montant dans le bus, le conducteur nous a piqué 8 Kn, à cause d’un « malentendu ». On pensait que c’était 45 Kn, mais c’était en fait 33, et le conducteur nous a donné que 7 Kn de retour, sûrement il pensait qu’on lui avait donné 40…qui sait. Quand on est arrivé au centre ville, on s’est rendu compte qu’on ne savait pas qu’elle était le numéro de bus, parce qu’on n’avait pas regardé. Heureusement il y avait 2 français qui on su nous renseigner…AJC (automatique jeanculade correction).

On est donc rentré dans un restaurant recommandé par le guide, qui malheureusement cette fois-ci nous avait raté. Les plats de poissons étaient vraiment chers. Le serveur nous a offert une entrée payante et il faillit nous offrir aussi du vin payant, mais on a pris que des bières. La déco était d’un kitch à couper de souffle. Bref… le tout pour la modique somme de 618Kn (~80€), sachant qu’on avait déjà fait des resto plus classes pour moins cher avant.

On est rentrés et puis on s’est couché en espérant que la ville de Split ne nous décevrai pas demain.

Leave a Reply