18 août

Initialement posté le 21/08/2005 03:03:39 sur mon ancien site web

Aujourd’hui fut une grande journée, nous sommes courageusement partis en baroudage en dehors de l’hôtel. N’écoutant que notre intarissable soif d’aventure, nous n’avons pas hésité une seconde à nous embarquer pour un périple qui devait nous conduire jusqu’à l’île de Coche, au large de Margarita.

La première étape fut de monter à bord d’une sorte de « boat people » (capacité max 60 pers, 75 pers à bord) , moyen « pas cheeeer » pour rejoindre l’île, on y croise beaucoup moins d’allemands qu’à l’hôtel. En tant que véritables baroudeurs, ni les remous de la mer des Caraïbes, ni la chaleur étouffante régnant à l’intérieur du bateau ne nous ont véritablement indisposés, ou si peu.

Une fois débarqués sur la l’île on monte, à 7, dans un « taxi », une vieille américaine des années 70, modèle « Conquistador » qui nous amène jusqu’à la plage. Plage de sable blanc extra fin, battue par les vents, l’île possède moins de relief que les décolletés des locales, ce qui reste très moyen pour pic-niquer. Mais encore une fois, ce ne sont pas quelques centaines de grammes de sable dans un sandwich qui vont nous dégouter, on en a vu d’autres.

Toutes les bonnes choses ayant une fin, on devra malheureusement quitter l’île à 16h, heure du dernier bateau pour le retour. On regagne donc le point d’embarquement grâce à un autre « taxi », à l’arrière d’un pick-up, ça nous rappelle le VietNâm, on gagne des points de baroudage (cf photo)

Une fois arrivé au bateau, on se rend compte que la connerie est probablement ce qui franchit le mieux les barrières culturelles. En effet, on verra les gens se bousculer, nous bousculer, crier pour pouvoir monter dans le bateau de peur de ne plus avoir de places. Ne manquait que Céline Dion pour se croire sur le pont supérieur du Titanic un soir d’avril… Au final tout le monde embarquera, la capitaine se montrant très conciliant lorsqu’il s’agit de gagner 3000 bolivars supplémentaires.

< Masquer les messages (2 message(s)) Chris 24/08/2005 12:30:01 Tiens, Nono a la meme chemise que la veille.C est très sale ça!!! NoNo 26/08/2005 00:06:38 Mais non mais c'est ma chemise-de-plage de baroudeur, c'est pour ca.

Leave a Reply